Les différents types de harcèlement scolaire

 On peut distinguer 4 types de harcèlements

Le harcèlement physique :

C'est une violence corporelle à répétition qui se manifeste souvent par des bagarres organisées, des vols, des bousculades, du racket ou encore des dégradations d’objets personnels.

On observe également des « jeux » dangereux tels que : le jeu du foulard, basé sur la strangulation et l’asphyxie entrainant parfois la mort de l’enfant ; ou les «jeux » de type défi comme « t’es pas cap de… »

  • 5,1 % des élèves sont victimes de harcèlement physique sévère.

 

Le harcèlement moral :

C'est une conduite abusive qui se caractérise par des paroles insultantes, des humiliations, des fausses rumeurs, discriminations, des comportements dégradants à répétition. Ces pratiquent peuvent causer des troubles psychologiques mettant en danger la santé de la victime. Cependant elle est moins facile à déceler car elle est plus discrète que le harcèlement physique.

  • 10 à 15% des victimes sont harcelées moralement.

 

Le harcèlement sexuel : 

Il prend différentes formes comme des paroles dévalorisantes, des attouchements, qui peuvent mener au viol en forçant les victimes de part l’insistance, les ordres, la pression morale et/ou physique ou le chantage.

  • 7,5% des filles déclarent avoir été victimes de voyeurisme ou d’une caresse/baiser forcé, contre 5% des garçons.

 

Le cyber harcèlement :  

Il se passe généralement sur les réseaux sociaux. Les agresseurs se sentent en sécurité derrière leurs écrans. Les harceleurs postent des photos ou vidéos humiliantes envers la victime.

Avec l’utilisation permanente des nouvelles technologies de communications (téléphones, réseaux sociaux…), le harcèlement  entre élèves se poursuit en dehors de l’enceinte de l’établissement scolaire : on parle de cyber-harcèlement. Il est défini comme un « acte agressif, intentionnel perpétré par un ou plusieurs individus aux moyens de forme de communication électronique répétée a l’encontre d’une victime.

  • 40% des élèves déclarent avoir été victimes d’une agression en ligne.
×