Témoignages de personnes harcelées

Voici quelques témoignages qui nous ont été communiqués par le biais de notre sondage ou par e-mail :

 

"Pour moi c'était le harcèlement moral en première année de médecine perpétré par les redoublants. Rien de très horrible mais vraiment lourd à supporter sur le long terme"

 

"En 6ème/5ème, j'avais une sorte de maladie qui me rendait extrêmement timide. Les autres ne le savaient pas et pensaient que j'étais bouchée. Je n'avais pas beaucoup d'amis mais désormais je vais mieux."

 

"Harcelée tout d'abord par une prof, puis tous les élèves. Jamais un prof ni un élève ne m'a tendu la main sans me dire que c'était de ma faute, que je faisais pitié. Ils m’ont tous laissé tomber, l'avis individuel ne compte pas contre celui d'un groupe."

 

"Un ami se faisait harcelé physiquement et moralement en 4ème dans les vestiaires par beaucoup de garçon de sa classe qui le disait "gay" ainsi qu'après les cours sur internet. Un jour c'est allé trop loin et il a tenté de se suicider avec un couteau du self dans une salle de classe à la récréation. Heureusement à ce moment là une prof est passée devant cette classe et l'a entendu se taper la tête contre les murs, elle est intervenue et on peut dire qu'elle lui a sauvée la vie. Elle l'a emmené vers l'infirmière qui a fait le nécessaire. Malheureusement, encore quatre ans après mon ami a de grosses séquelles, il faut donc bien suivre les élèves harcelés même après que l'incident soit réglé."

 

"Ça a débuté en sixième, pas très fort du tout au début, je venais d'une école primaire où tout le monde était ami avec tout le monde. Par principe, j'ai été gentil avec tous ceux que je croisais dès le premier jour mais certains commençaient déjà à faire leurs caïds et ont commencé à m'embêter. Rien de très grave parce que j'avais des amis qui me défendait à peu près et j'étais donc toujours avec eux. En cinquième je suis devenu très ami avec un autre garçon, celui ci était très mis à l'écart car il n'était pas très intelligent, j'ai toujours voulu l'aider et mes anciens amis ont commencé à me traiter de gay, ce que je n'étais pas, je me suis donc séparer d'eux car j'étais devenu très ami avec l'autre personne. Tous le long de l'année les gens nous traitaient de gay et de "tarlouze" ...
En quatrième, c'est la que ça a le plus changé, mon ami et moi on c'est fait de "très bon amis", on était toujours avec eux et je me croyais sortis d'affaire. On enchaînait les soirées entre amis et j'avais même une fille que je considérais comme ma meilleure amie. Au mois d'avril tout à changé, au retour des vacances une de mes "amis" m'a proposé de sortir avec moi, j'ai accepté mais j'ai compris une semaine plus tard que j'étais juste un sujet de rire pour eux, ils s'étaient tous foutu de moi. Ils se sont, après ma pseudo rupture avec la fille, tous moqués de moi, m'imitais, portant des cheveux long et bouclés à l'époque ils imitaient le mouton et un grand nombre de fois j'ai reçu des coups mais je ne voulais pas riposter ...
Selon le CPE de ce collège, c'était ma faute et je devais mieux m'intégrer ...
J'ai donc développé une phobie scolaire, je vomissais en allant en cours, une fois la bas je me sentais extrêmement mal et faisais des crises d'angoisses. Les autres me critiquait encore de plus en plus me traitant de lâche ...
C'est donc à la mi mai que j'ai voulu en finir. J'ai commencé par avoir juste des idées mais j'étais trop attaché à ma famille.
Mes parents, affolés par la situation m'ont changé de collège mais le changement m'a mit dans une situation que je ne connaissais pas, des vrais études avec toujours des gens qui m'insultait sur les réseaux sociaux, des rumeurs qui circulait sur moi qui ont influencés des gens de ce nouveau collège. Ayant eu des embrouilles avec mes parents je n'avais donc rien a quoi me rattacher, j'ai fais plusieurs tentative de suicide qui m'ont toutes menés à l'hôpital et sauvés.
Aujourd'hui ça va bien mieux même si je garde un souvenir amer de toutes ces années et la persuasion qu'un jour ils auront la même souffrance qu'ils m'ont causés et que je leur souhaite."

 

Nous avons aussi reçu le témoignage d'un élève, qui s'est fait harcelé dans son internat du fait qu'il soit "surdoué" et que d'autres dans ce même internat ne l'étaient pas, il nous a expliqué avoir reçu des violences et des insultes de la part de ces camarades là. Un jour il a décidé de se défendre suite à une agression et il a alors été puni et exclu alors qu'il ne faisait que de se défendre. Les surveillants et les enseignants étaient "aveugles" face à ses problèmes.

 

On peut voir qu'il existe de nombreux "degrés" de harcèlement, et une "capacité" à résister aux harceleurs plus ou moins forte, ce genre de témoignage existent malheureusement par milliers.

×