Un sondage dénonciateur

     Nous avons effectué un sondage du 17 octobre au 14 novembre. Ce sondage a été créé dans le but de connaître l’avis d’un plus grand nombre de personnes. Nous avons pu obtenir un total de 163 réponses, ce qui montre l’intérêt que les gens portent à ce sujet.

     La question posée était : « Pensez-vous que les lois et les moyens mis en œuvre contre le harcèlement scolaire sont suffisants et efficaces ? » : OUI-NON

     Nous avons pu observer que plus de 75% des sondés nous ont répondu négativement, c’est-à-dire, que 123 personnes sur 163 pensent que les lois ne sont pas suffisantes ou efficaces. Les 40 autres personnes, soit environ 25% trouvent donc qu’il existe assez de lois. On peut donc en conclure qu’il y a une grande majorité d’individu déçus par ces lois.

     La question suivante, posée de manière facultative, consistait donc à expliquer en quoi ces personnes trouvaient que les lois n’étaient suffisantes et efficaces.

     De diverses réponses nous ont été apporté. Celle revenant le plus souvent est le fait que les lois ne sont pas assez appliquées, c’est-à-dire que l’ont voit peu de sanction basée sur ces lois. Ensuite, de nombreux sondés parlent d’un manque de prévention de la part de l’Etat, viennent ensuite les réponses qui expriment un manque de lois ou encore le fait que les lois ne peuvent rien faire car c’est une question de mentalité. De nombreux individus se plaignent aussi que les lois ne sont pas vraiment connues. D’autres idées ont été exprimées mais celles-ci en très faible quantité comme le fait que l’Etat en fait rien, qu’il existe une loi du silence

×